Paerli-gelassen-bleiben

Restez zen!

Cet automne, la Suisse est confrontée à un hiver incertain. Allons-nous manquer de gaz? Est-ce qu’on nous ­coupera ­l’électricité? Michel Pasche, directeur de Pärli, et Marco ­Bachofner, responsable du chauffage, montrent ce qu’il est possible de faire. Et conseillent de rester zen.

On lit actuellement partout qu’une crise énergétique nous pend au nez. Est-ce que vous remarquez quelque chose chez Pärli?

Marco Bachofner: Oui, nous le remarquons. Les gens sont inquiets et on nous demande souvent d’optimiser les réglages de chauffage. Et les demandes de remplacement de chauffage explosent.

Michel Pasche: La semaine prochaine, je ferai 15 relevés en quatre jours, c’est-à-dire que j’irai voir la situation sur place et que je ferai les premières évaluations concernant les possibilités. Je dois cependant décevoir ceux qui s’imaginent qu’un remplacement du chauffage est possible avant l’hiver. Il est réaliste de prévoir une planification pour l’hiver 2023/24.

Et que se passe-t-il lorsqu’un chauffage tombe en panne?

Pasche: Dans ce cas, cela peut être frénétique. Mais nous sommes là pour notre clientèle et nous cherchons une solution. Peut-être que l’on installera une solution provisoire.

Mieux régler un chauffage, c’est toujours possible?

Bachofner: Généralement, oui. On peut par exemple baisser un peu le départ, comme on l’appelle. La température ambiante diminue alors et on consomme moins de gaz. Mais il y a beaucoup d’autres possibilités d’économiser de l’énergie. Les fenêtres sont un sujet éternel.

Pasche: Récemment, j’ai eu un client chez qui nous aurions dû installer trois pompes à chaleur. Je lui ai conseillé de remplacer les fenêtres pour n’en avoir besoin que de deux! Avec de bonnes fenêtres, non seulement la chaleur reste à l’intérieur, mais on a aussi moins de bruit. Et en été, la chaleur reste à l’extérieur!

«Avec de bonnes fenêtres, non seulement la chaleur reste à l’intérieur, mais on a aussi moins de bruit.»

Marco Bachofner

Puisque nous parlons d’économie d’énergie: face à la menace d’une pénurie de gaz et d’électricité, d’autres astuces d’économie seraient les bienvenues.

Pasche: Eh bien, honnêtement, je pense que l’on panique un peu trop. Et que nous sommes peut-être aussi trop gâtés. Dans d’autres pays, il est normal qu’il n’y ait parfois pas de courant pendant une heure. Je pense que nous devrions être un peu plus sereins.

Bachofner: Bien sûr, économiser l’énergie reste une bonne idée!

Donc, très concrètement: comment ­puis-je économiser du gaz?

Bachofner: Avant toute chose, baisser la température ambiante. Avec les thermostats courants, un trait signifie environ trois degrés de différence de température. Et chaque degré permet d’économiser jusqu’à 6 % d’énergie! Ensuite, on peut réduire la consommation d’eau chaude, par exemple en prenant une douche, en fermant les fenêtres et en n’aérant que par à-coups. En outre, les pièces qui ne sont pas utilisées peuvent être chauffées au minimum.

Et comment Pärli peut-il me soutenir?

Bachofner: En optimisant la courbe de chauffage et en aidant par exemple à affiner le réglage de chaque pièce.

Pour finir, une toute autre question: conseillez-vous encore aux clients de se chauffer au gaz?

Pasche: L’abandon des combustibles fossiles est bien sûr juste sur le fond. Mais il faut aussi constater que les chauffages au gaz ont fait de grands progrès au cours des 20 dernières années. Aujourd’hui, ils ne polluent plus autant!

Bachofner: La raison en est que les chaudières à condensation extraient de la chaleur supplémentaire des gaz de combustion. Depuis quelques années, de tels systèmes existent d’ailleurs aussi pour les chauffages au mazout.

Pasche: Mais pour revenir à votre question: oui, dans certains cas, le chauffage au gaz est tout simplement la bonne solution. Pour un grand immeuble en plein centre-ville, il n’y a généralement pas d’autre solution, à moins qu’il n’y ait un grand réseau de chaleur à proximité. Pour nous, les aspects écologiques sont très importants, mais ce qui est décisif, c’est que nous essayons toujours de trouver la meilleure solution pour le client.

«Pour nous, les aspects écologiques sont très importants, mais ce qui est décisif, c’est que nous essayons toujours de trouver la meilleure solution pour le client.»

Michel Pasche

Facts

Dans notre région, il y a beaucoup de choses intéressantes à ­savoir sur le thème de l’énergie. Des choses réjouissantes et ­d’autres qui le sont moins, selon l’endroit où l’on habite.

Bienne et le gaz

À Bienne, on se chauffe beaucoup au gaz par rapport à d’autres villes. Environ 60 % de tous les chauffages de notre ville fonctionnent au gaz. S’y ajoutent environ 15 % de chauffages au mazout, le reste étant partagé entre les réseaux de chaleur, les chauffages au bois et les pompes à chaleur. Le secteur de la restauration, notamment, utilise également beaucoup le gaz pour cuisiner.

Bienne, Cité de l’énergie

Saviez-vous que Bienne fait partie du peloton de tête des Cités de l’énergie européennes? En 2020, Bienne a non seulement obtenu une nouvelle fois le label suisse «Cité de l’énergie», mais aussi, pour la première fois, le «European Energy Award GOLD». Cette distinction est décernée aux villes et communes qui sont exemplaires dans leur politique énergétique et climatique. Dans le cas de Bienne, l’efficacité énergétique accrue et l’utilisation conséquente d’énergies renouvelables ont été particulièrement mises en avant, mais aussi l’engagement de la ville pour une mobilité respectueuse de l’environnement.

Le paquet de mesures climatiques de la ville de Bienne ne formule pas seulement l’objectif général d’atteindre la neutralité climatique d’ici 2050 au plus tard, mais ancre aussi des principes directeurs et contient également une stratégie climatique avec des mesures très concrètes. Une documentation cite par exemple l’installation solaire à la Tissot Arena, qui fournit de l’électricité à près de 500 ménages, la production d’électricité hydroélectrique certifiée du Taubenloch et, de manière générale, la promotion des réseaux de chaleur, comme celui qui existe déjà dans le quartier de la Champagne. L’Île de la Suze, qui relie différents quartiers pour les piétons et les cyclistes, est également citée.

Avec ses mesures, la ville de Bienne contribue à la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat de 2015.

Des prix de l’électricité différents

Les prix de l’électricité dans notre région sont très différents, selon que le fournisseur produit sa propre électricité ou qu’il l’achète principalement. Si l’achat doit se faire à un moment particulièrement défavorable, cela se répercute de manière significative. Ainsi, en 2023, le kilowattheure coûtera probablement 25,5 centimes pour un appartement typique de 5 pièces dans les communes du bord du lac, alors qu’à Bellmund, par exemple, il faudra débourser 38,75 centimes.

Comparer en ligne

Sur www.prix-electricite.elcom.admin.ch, vous pouvez trouver le prix de l’électricité de votre commune et pour votre type de ménage (H1 à H8) ou votre entreprise (C1 à C7) pour les années passées et jusqu’en 2023.

Liste de contrôle pompe à chaleur

Celles et ceux qui aimeraient remplacer leur chauffage et installer une pompe à chaleur doivent être conscients que cela ne se fera pas du jour au lendemain. Voici les principales étapes à suivre:

Planifier à l’avance

Il ne sera guère possible d’installer une pompe à chaleur en moins de six mois. De plus, pour certains modèles, il existe des délais d’attente, ce qui fait que cela peut prendre beaucoup plus de temps.

Se faire ­conseiller

Bien sûr, il est possible de faire ses propres recherches sur Internet. Mais les conseils de Pärli se rapportent à votre maison, à votre sous-sol et à la législation locale. Une sonde géothermique est-elle possible ici? Une pompe à chaleur air-eau serait-elle la solution idéale? Ou faut-il plutôt remplacer les fenêtres?

Demander une offre

L’offre d’une entreprise d’installation expérimentée comme Pärli tiendra compte de toutes les circonstances et vous fournira également un calendrier réaliste.

Demande de permis de construire

Si une pompe à chaleur est installée à l’extérieur de la maison, une demande de permis de construire est nécessaire. Pärli l’établit pour vous et s’occupe également des autres autorisations éventuellement nécessaires.

Passer la ­commande

C’est bien si votre commande est confiée à un fournisseur local.

Rédiger des demandes de subventions

Il existe des subventions de différents organismes de soutien. Selon l’institution, elles doivent être demandées avant l’attribution du mandat, mais pour le canton par exemple, elles ne doivent être demandées qu’après. Pärli s’en charge également pour vous.

Réaliser

Pärli peut également agir en tant qu’entrepreneur général et coordonner d’éventuels autres artisans.