Header3_2000x968

MANDAT COMPLEXE ET IMPORTANT WORBEN

Le projet du Seelandheim Worben, qui occupe depuis quelque temps une bonne partie du personnel de Pärli, est également un gros morceau pour une entreprise de notre taille. Selon le plan directeur, le «nouveau Seelandheim» est réalisé en quatre projets partiels planifiés sur plusieurs années. Au cours de la phase 1 actuelle, Pärli prend en charge des travaux importants.

Selon le plan directeur, le projet doit faire du Seelandheim un lieu de rencontre et de vie pour les seniors et les personnes avec un handicap. Les travaux d’infrastructure terminés, on s’attaque aux nouvelles bâtisses et aux transformations ainsi qu’aux travaux d’aménagement extérieur.

Ensemble du projet

InfrastructureTransformations
1
2
Centrale énergétique
Distribution sur le site
6Services de
géront­o­psychiatrie
personnes avec
handicap
Nouveaux bâtimentsAménagements ­extérieurs
3

4
5
Séjour longue durée
AVS
Démence
Administration/
hôtellerie/restaurant
7
8
9
10
11
12
Étang
Place du village
Petite place du village
Jardin de la démence
Enclos pour animaux
Monde-nature

Projet partiel infrastructure

Un premier projet partiel comprenait le renouvellement de l’infrastructure. Lors de la planification de la nouvelle centrale énergétique et de la distribution sur le site, le «cœur technique» du Seelandheim, il fallait prendre en compte les aspects écologiques et accorder une grande importance à la protection du climat et à la durabilité. L’objectif était de réduire les émissions de CO2 de 70 % et de produire au moins 80 % de la chaleur nécessaire à partir d’énergies renouvelables. «Nous avions déjà effectué différents travaux de réparation au Seelandheim au cours des dernières années, et c’est ainsi que nous avons pu répondre à l’appel d’offres pour ce projet d’infrastructure», rapporte Marco Sperisen, chef de projet chauffage chez Pärli AG. «La première réunion avec la planification par étapes a eu lieu à l’automne 2020 et, dans la foulée, nous avons immédiatement commandé la ­chaudière pour le chauffage aux ­copeaux de bois, car il fallait s’attendre à de longs délais de livraison.» Il en a été de même pour les accumulateurs techniques, aux dimensions considérables dans ce cas: «Il s’agit de deux accumulateurs d’eau de chauffage de 25 000 litres chacun ainsi que d’un accumulateur de 20 000 litres pour le circuit de refroidissement», poursuit Sperisen.

Données clés du chauffage

La production de chaleur est assurée par deux chaudières à copeaux de bois, l’une d’une puissance de 700 kW et l’autre de 360 kW. La consommation quotidienne devrait être d’environ 35 à 40 mètres cubes de copeaux de bois. Deux chaudières à gaz naturel de 780 kW seront également installées pour couvrir les pics de consommation. Les conduites de chauffage à distance posées mesurent 2450 mètres en tout.

La nappe phréatique!

Les travaux de génie civil ont pu débuter au printemps 2021. On savait bien que l’on construirait dans la nappe phréatique ou juste au-dessus de celle-ci. Mais les défis étaient tout de même considérables. Il a fallu pomper 4000 litres d’eau dans l’excavation. Par minute! «Ce n’est pas facile de construire un silo à copeaux de 260 mètres cubes dans un tel environnement», explique Sperisen. Mais lorsque, après l’achèvement (provisoire) de la centrale énergétique, la construction des conduites de distribution sur le site a commencé début septembre, la problématique des eaux souterraines s’est à nouveau posée. «La tranchée d’alimentation mesure 180 cm de haut et presque 3 mètres de large», explique Sperisen. Outre les deux tuyaux pour le chauffage et le froid, nous y posions également les conduites d’eau et de gaz. Mais la tranchée se remplissait constamment d’eau lorsqu’il pleuvait, et nous devions pouvoir souder! De plus, les câbles électriques et de réseau passaient aussi dans cette tranchée.»

Le chauffage aux copeaux de bois, pièce maîtresse de la centrale énergétique.

Il a fallu une bonne coordination

Pour pouvoir mener à bien des tâches aussi exigeantes, il faut avant tout une bonne coordination, selon Sperisen. En collaboration avec ­Thomas Stoessel (Enerplan AG), qui assure la direction technique des travaux, le maître d’œuvre (travaux de tranchée) et Messieurs Etter et Löffel du ­Seelandheim, cela a plutôt bien fonctionné jusqu’à présent. «En décembre, le chauffage aux copeaux de bois sera mis en service et d’ici là, nous aurons réalisé la partie décisive de la distribution sur le site, en utilisant pour l’instant encore une sous-station de l’ancien chauffage», résume Sperisen.

«Ce n’est pas facile de construire un silo à ­copeaux de 260 mètres ­cubes dans un tel environnement.»

Ensuite, d’ici début 2022, la tranchée d’alimentation sera achevée, de même que le reste de la centrale énergétique avec un chauffage au gaz complémentaire pour les charges de pointe ainsi qu’une installation frigorifique pour refroidir les immeubles en cas de besoin via le système de ventilation et le chauffage au sol. Un système de récupération de chaleur préservant les ressources y est intégré. «Ces installations complètent la centrale énergétique et font encore partie du mandat actuel», explique Sperisen. «Pour la deuxième phase, qui comprend également les installations sanitaires dans les nouveaux bâtiments, l’appel d’offres est en cours. Chez Pärli, nous espérons bien sûr être à nouveau retenus.»

Soudage du raccord en T d’un tuyaux de chauffage.

Le Seelandheim Worben offre un espace de vie à plus de 200 personnes âgées et 60 personnes avec un handicap. Il comprend 26 appartements loués à des personnes âgées et propose une large gamme de services. Environ 70 communes du Seeland sont actionnaires de ­Seelandheim AG, à laquelle appartient ­également l’Hospice Le Pré-aux-Bœufs à Sonvilier.

Selon le plan directeur, les plans d’extension et de transformation prévoient également la construction de trois nouveaux immeubles adaptés à leurs utilisateurs et la création d’un univers d’habitation et de jardin unique en son genre, qui favorise de manière ciblée les rencontres sur le site. En outre, un nouveau restaurant avec une grande terrasse avec service sera construit directement au bord de l’étang situé au centre.
➥ masterplan.seelandheim.ch